DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Strict//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd"> Indépendance et Paix pour Le peuple Sahraoui: Dénouement heureux aux Canaries d'un détournement d'avion mauritanien

Indépendance et Paix pour Le peuple Sahraoui

vendredi, février 16, 2007

Dénouement heureux aux Canaries d'un détournement d'avion mauritanien


Europe

Dénouement heureux aux Canaries d'un détournement d'avion mauritanien
AP 15.02.2007 22:06
Un avion de ligne de la compagnie Air Mauritanie, qui avait été détourné jeudi après-midi vers l'archipel espagnol des Canaries peu après son décollage de Nouakchott, a été pris d'assaut en début de soirée par les forces de sécurité qui ont arrêté un suspect, a annoncé le ministère espagnol des Affaires étrangères.
L'appareil "a été libéré", a déclaré à Madrid le porte-parole du ministère, Manuel Cacho, après le dénouement de ce détournement, qui serait l'oeuvre d'un seul pirate.
Selon l'agence nationale espagnole EFE, le suspect est de nationalité marocaine. La police l'interrogeait en début de soirée pour savoir s'il avait un ou des complices à bord de l'appareil.
Le Boeing 737-800 a atterri en début de soirée sur un aéroport militaire de Las Palmas, capitale de l'archipel sur l'île de Grande-Canarie. L'avion a immédiatement été encerclé par des hommes de la Guardia Civil, qui sont très rapidement intervenus pour mettre fin à cet acte de piraterie.
Le ministère espagnol de l'Intérieur a précisé que l'appareil avait décollé de la capitale mauritanienne en fin d'après-midi avec 71 passagers et huit membres d'équipage à bord. Il était parti à destination de Nouadhibou, dans le nord de la Mauritanie, quand il a été détourné.
Le motif du détournement n'est pas connu. Selon Mohamed Ould Aoufa, directeur d'Air Mauritanie, le pirate était armé et a d'abord demandé à se rendre en France. Après le refus de léquipage, qui a fait valoir le manque de kérosène, lavion a atteri aux Canaries, dans l'océan Atlantique, pour ravitailler.
Selon l'agence marocaine MAP, le Maroc a refusé d'autoriser l'appareil détourné à atterrir sur son territoire. L'avion aurait en effet essayé de se poser à Dakhla, ville du Sahara-Occidental, avant de se heurter au refus des autorités du royaume. AP

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home