DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Strict//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd"> Indépendance et Paix pour Le peuple Sahraoui: Rencontre Ban Ki-moon-Moratinos sur le Sahara Occidental Madrid veut forcer la main à l’ONU

Indépendance et Paix pour Le peuple Sahraoui

lundi, janvier 29, 2007

Rencontre Ban Ki-moon-Moratinos sur le Sahara Occidental Madrid veut forcer la main à l’ONU


le Sahara Occidental Madrid veut forcer la main à l’ONU
Par : Abdelkamel K.
En marge de la rencontre sur le Liban à Paris, le chefde la diplomatie espagnole a sollicité le nouveau secrétaire général del’ONU pourtrouver unesolution rapide au conflit sahraoui en ramenant à latable des négociations Rabat et le Front Polisario.Désireuse de se débarrasser une bonne fois pour toutesde saresponsabilitéhistorique dans le dossier du Sahara occidental et de sauvegarder sesintérêtsstratégiques avec le Maroc, l’Espagne a saisi lenouveau secrétaire général desNations unies dans le but de relancer, dans lesmeilleurs délais, leprocessusde règlement. Selon l’agence de presse espagnole,Europa Press, MiguelAngelMoratinos, le chef de la diplomatie ibérique, a mis àprofitl’opportunité dela présence dans la capitale française de Ban Ki-moonpour lui demander d’accorder l’importance voulue au conflit sahraouiafin d’aboutir à unesolution rapide.Cette question a été au centre des entretiens entreles deux hommes,qui ont convenu de mettre les bouchées doubles pour éluciderce dossier, quin’a que beaucoup traîné dans les tiroirs de l’Organisation desnations unies,d’aprèsl’aveu même du responsable onusien. Ce dernier a, eneffet, admis qu’ilavaitconnaissance du conflit du Sahara occidental depuis letemps où iln’étaitqu’un simple fonctionnaire dans la missionsud-coréenne au sein del’ONU.Le ministre espagnol des Affaires étrangères a émis levœu de voirl’instanceonusienne ramener le plus rapidement possible le Marocet le FrontPolisario àla table des négociations pour renouer un dialoguedirect et ouvert,quiaboutirait à solution négociée, selon les sourcesd’Europa Press. Resteàsavoir maintenant si Madrid cherche un règlement justeet durableconformémentaux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU et dela commission dedécolonisation, basées sur le respect du droit dupeuple sahraoui àl’autodétermination, ou l’objectif est de se laver lesmains de ce casdontelle endosse la responsabilité en sa qualitéd’ancienne puissancecoloniale ?La question mérite d’être posée au vu de l’alignement du gouvernement Zapaterosur les positions coloniales du royaume chérifien,lequel a renié sesprécédents engagements en refusant d’entendre parlerd’un référendum d’autodétermination au Sahara occidental avec lesoutien de Madrid etParis.Mohammed VI s’apprête à rendre public son projetd’autonomie,prédestiné aux territoires sahraouis, et qu’il considère comme seule solution envisageable pour le conflit, alors que la légalité internationaleaccorde auxSahraouis lapossibilité de choisir. C’est là une manière de faire pression àl’approche dela prochaine réunion du Conseil de sécurité desNations unies, prévuepour lemois d’avril 2007, pour traiter à nouveau la questionà la lumière du rapport que présentera Ban Ki-moon. Pour ce faire, il attendle compte-renduque luifera l’envoyé spécial de l’ONU, Peter Van Walsun, surla situationactuelle desnégociations. Par ailleurs, on apprend que le secrétaire général des Nation sunies s’apprête à nommer un nouveau représentant personnel pour le Sahara occidental en remplacement de l’Italien Bastagli.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home