DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Strict//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd"> Indépendance et Paix pour Le peuple Sahraoui: Naufragés de Boujdour Le Polisario demande une «enquête internationale»

Indépendance et Paix pour Le peuple Sahraoui

lundi, décembre 04, 2006

Naufragés de Boujdour Le Polisario demande une «enquête internationale»

50 Sahraouis ont été engloutis la semaine dernière par l’océan au large des territoires occupés.
Le Front Polisario a demandé officiellement à l’Onu de mener une "enquête internationale" sur la mort de 50 Sahraouis engloutis par l’océan Atlantique la semaine dernière au large de Boujdour, dans les territoires occupés du Sahara occidental, a rapporté hier l’agence de presse sahraouie SPS. Le but de cette enquête devrait être de déterminer "le rôle des autorités coloniales marocaines dans le décès de ces jeunes", a écrit le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et secrétaire général du Front Polisario, M. Mohamed Abdelaziz, dans une lettre au secrétaire général de l’Onu, M. Kofi Annan. M. Abdelaziz a dénoncé "la politique de génocide (menée par le Maroc) visant à liquider les Sahraouis et à vider le Sahara occidental de ses habitants autochtones sous la terreur et l’oppression". Il a affirmé que d’après des "informations recueillies auprès des rescapés, des familles des victimes et d’organisations humanitaires (...), les autorités coloniales marocaines sont impliquées dans ces horribles drames planifiés". Il a fait état de l’existence de "bandes organisées, financées et dirigées par les autorités coloniales marocaines agissant à l’intérieur des territoires sahraouis et sur les côtes et qui ont pour mission de faciliter et de pousser les jeunes sahraouis, fuyant la pression et l’oppression des appareils de sécurité (marocains), à l’émigration clandestine dans une traversée de l’océan atlantique aussi incertaine que périlleuse" vers les îles Canaries. Il a rappelé la mort "dans des circonstances similaires" de 40 autres jeunes sahraouis, en juin et octobre derniers. Le président sahraoui a préconisé "l’élargissement urgent du mandat" de la Mission de l’Onu pour l’organisation du référendum au Sahara occidental (Minurso) pour "lui permettre de protéger et de sécuriser les citoyens sahraouis dans les territoires occupés, de garantir leurs droits fondamentaux et d’accélérer la mise en oeuvre (...) d’un référendum libre, juste et transparent" d’autodétermination. Il a rappelé également à M. Annan que le Sahara occidental est "sous la responsabilité de l’Onu" qui le considère officiellement comme "territoire non- autonome".

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home