DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Strict//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd"> Indépendance et Paix pour Le peuple Sahraoui: Mourir debout que de vivre à genoux

Indépendance et Paix pour Le peuple Sahraoui

mardi, décembre 19, 2006

Mourir debout que de vivre à genoux


SAHARA OCCIDENTALL’Espagne au banc des accusés19 décembre 2006 - Page : 7
Le recours à la lutte armée devant mener à l’indépendance est toujours d’actualité.
4500cas de disparitions forcées, des accidents simulés, des prisonniers politiques privés de leurs droits les plus élémentaires, tortures, surveillance accrue des services de sécurité marocains, derrière chaque Sahraoui, un agent des services marocains, c’est une répression aux multiples facettes qui s’abat sur le peuple sahraoui. Un peuple qui ne veut pas abdiquer, qui veut coûte que coûte accéder à son indépendance, comme nous l’a affirmé M.Mohamed Lamine, figure emblématique et historique du Front Polisario. Le compagnon d’université Mohammed V de Rabat, du célèbre opposant au régime marocain de Hassan II, Abdelatif Zeroual, mort sous la torture en 1974 au Derb, Moulay Chérif, a réaffirmé la détermination du peuple sahraoui. «Mourir debout que de vivre à genoux».La France ainsi que l’Espagne, dont la responsabilité historique dans ce conflit qui oppose le Front Polisario au Maroc depuis plus de trente ans, est avérée, alliées reconnues du Royaume alaouite, du moins en ce qui concerne cette question, ont été les cibles particulières de M.Abba Salek El Haïssan, président de l’Association des juristes sahraouis, qui a animé un point de presse sur la résistance du peuple sahraoui. La désinformation, quant à elle, est totale. La chaîne de télévision satellitaire Al Jazeera, fraîchement installée au Maroc feint d’ignorer le confit et a choisi des créneaux économiques, sociaux, touristiques et culturels pour faire la promotion de la politique menée par le Royaume chérifien dans ces domaines. De retour des territoires sahraouis occupés par le Maroc, où il a séjourné du 15 au 19 novembre 2006, dans le cadre des échanges de visites familiales sous l’égide des Nations unies, en l’occurrence le Haut commissariat aux réfugiés (HCR), M.Abba Salek El Haïssan, a mis l’accent sur la pratique répressive des forces coloniales marocaines dans les territoires sahraouis annexés, ainsi que sur les violations des droits de l’homme, dont font l’objet, quotidiennement, les populations sahraouies.Le recours à la lutte armée pour faire aboutir les revendications légitimes du peuple sahraoui pour son accès à l’indépendance est toujours d’actualité, selon les responsables du Front Polisario, lorsque toutes les voies de la légalité internationales auront été épuisées, précisent-ils.La dernière résolution de l’assemblée générale de l’organisation des Nations unies, qui a réaffirmé l’attachement et la responsabilité de l’ONU dans la mise en pratique du processus de décolonisation des territoires occupés, a été vécue comme une retentissante victoire sur le plan diplomatique par le Front Polisario. Le Maroc qui, pour sa part, essaye d’imposer «son plan d’autonomie» qui ferait des Sahraouis des sujets du Royaume chérifien de Sa Majesté Mohammed VI, ressemble plus à une fuite en avant, essayant d’ignorer la résolution historique 1514, votée par l’assemblée générale de l’ONU, le 16 juin 1960, concernant le droit des peuples colonisés à l’autodétermination. L’espoir est mis sur le nouveau secrétaire général de l’ONU, le Coréen Ban Ki Monn, qui prendra ses fonctions le 1er janvier 2007 pour faire aboutir cette résolution qui ne fera que rétablir les droits les plus élémentaires d’un des derniers peuples colonisés de la planète.
Mohamed TOUATI

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home