DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Strict//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd"> Indépendance et Paix pour Le peuple Sahraoui: Le Président de la République appelle l'Onu à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés

Indépendance et Paix pour Le peuple Sahraoui

mardi, décembre 12, 2006

Le Président de la République appelle l'Onu à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés


TERRITOIRES OCCUPES/REPRESSIONS/ONU
Le Président de la République appelle l'Onu à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés

Bir Lehlu (territoires libérés), 12/12/2006 (SPS) Le Président de la République, Mohamed Abdelaziz, a appelé le SG de l'ONU, à "intervenir d'urgence pour protéger les Sahraouis dans les territoires occupés du Sahara Occidental" soumis depuis dimanche à une "répression sauvage" de la part des autorités marocaines suite à des manifestations pacifiques commémorant le 58ème anniversaire de la Journée internationale des droits de l'homme.
"Ces citoyens sahraouis, à l'image des peuples du monde, ont voulu organisé une manifestation pacifique dans cette journée mondiale pour réclamer le respect des libertés fondamentales au Sahara Occidental et dans le monde et de permettre au peuple sahraoui de jouir de son droit fondamental à l'autodétermination, stipulé par les conventions, les résolutions internationales et la Charte de l'ONU", a souligné M. Abdelaziz dans une lettre parvenue à SPS.
Il a précisé que les forces d'occupations marocaines ont intervenu "avec une violence extrême" pour disperser les manifestants, usant "sauvagement de la force contre les femmes et les hommes sans distinction", causant ainsi "des blessures graves dans les rangs des manifestants".
Le Chef de l'Etat cite l'exemple de Brahim Dahan, président de l'Association sahraouie des Victimes des Violations flagrantes des droits de l'homme par l'Etat marocain (ASVDH), et la vice présidente du comité, Jimi El Ghalia, l'adjoint du président du Comité de soutien à l'autodétermination du peuple sahraoui, Hmad Hamad, Sidi Mohamed Daddach et Saleh Delil, activistes des droits humains, tous blessés dans ces affrontements dont quelques uns restent cloués au lit.
"La désinvolture par laquelle les autorités marocaines prennent les résolutions et les rapports de l’ONU appelant à la protection des droits de l'homme, en multipliant les violations flagrantes en ce jour mondial des droits de l'homme et dans un territoire qui se trouve sous la responsabilité directe des Nations Unies, constitue un acte odieux, qui appelle à une action urgente et ferme de la communauté internationale", a estimé M. Abdelaziz.
Le Président de la République a également réclamé de doter la Minurso de "prérogatives nécessaires" lui permettant "d'assumer le devoir impérieux" de protéger les citoyens civils sahraouis dans les territoires occupés, d’assurer "leurs libertés fondamentales à la libre expression, de circulation, d’association et de manifestation, de libérer tous les prisonniers politiques sahraouis, de faire la lumière plus de 500 civils disparus sahraouis et de 151 prisonniers de guerre chez le Maroc". (SPS)
010/090/100 121102 DEC 06 SPS

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home