DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Strict//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd"> Indépendance et Paix pour Le peuple Sahraoui: La question du Sahara occidental est une question de décolonisation

Indépendance et Paix pour Le peuple Sahraoui

vendredi, décembre 15, 2006

La question du Sahara occidental est une question de décolonisation



Le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui validé de nouveau par l’AG de l’ONU La question du Sahara occidental est une question de décolonisation
Par : EL MOUDJAHID Le : vendredi 15 décembre 2006

L’Assemblée générale des Nations unies a adopté jeudi, à une très large majorité avec 70 voix pour et aucune contre, une nouvelle résolution réaffirmant de manière non ambiguë que la question du Sahara occidental était une question de décolonisation relevant de l’application de la résolution 1514 et dont la solution doit intervenir à travers l’exercice par le peuple du Sahara occidental de son droit inaliénable à l’autodétermination. La résolution de la 61e session de l’Assemblée générale de l’ONU, adoptée jeudi, valide également aussi bien le Plan de règlement de 1990 que le Plan de Paix pour l’autodétermination du peuple du Sahara occidental initie par l’ancien Envoyé personnel du secrétaire général, l’ancien Secrétaire d’Etat américain, James Baker, et approuvé à l’unanimité par le Conseil de sécurité par la résolution 1495 (2003) comme étant la solution politique optimale pour le règlement de la question du Sahara occidental. La résolution de l’Assemblée générale confirme enfin que la question du Sahara occidental est de la responsabilité des Nations Unies et que c’est donc à l’Onu qu’il appartient d’œuvrer à son règlement conformément à la légalité internationale et à sa doctrine et sa pratique en matière de décolonisation. Après la quatrième Commission et le Conseil de sécurité (31 octobre 2006), une nouvelle fois les Nations unies, viennent, à travers la résolution adoptée jeudi 14 décembre 2006, par l’Assemblée générale, d’infliger un nouveau revers au Maroc en rejetant ses prétentions sur le Sahara occidental et en réaffirmant avec force le droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination. Ainsi, en l’espace de trois mois, le Maroc s’est vu rappeler de la manière la plus solennelle par l’ensemble des organes des Nations unies, que la question du Sahara occidental est une question de décolonisation, dont le règlement ne peut intervenir que par l’exercice du peuple de ce territoire de son droit à l’autodétermination, disqualifiant ainsi à l’avance le pseudo plan d’autonomie à travers lequel le Maroc pense pouvoir imposer au peuple du Sahara occidental le fait accompli de l’occupation coloniale.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home