DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Strict//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd"> Indépendance et Paix pour Le peuple Sahraoui: Huit personnes arrêtés dans trois villes occupées du Sahara Occidental

Indépendance et Paix pour Le peuple Sahraoui

samedi, décembre 02, 2006

Huit personnes arrêtés dans trois villes occupées du Sahara Occidental



Huit personnes arrêtés dans trois villes occupées du Sahara OccidentalSmara (territoires occupés), 02/12/2006 (SPS) Au moins huit personnes ont été arrêtées dans les villes occupées de Smara, El Aaiun et Dajla (Sahara Occidental) au cours des manifestations déclenchées jeudi réclamant le "retrait immédiat" de l'occupation marocaine du Sahara Occidental et l'exercice part le peuple sahraoui de son droit inaliénable à l'autodétermination, selon le correspondant de SPS.Ces arrestations ont eu lieu à Smara, où les étudiants sahraouis ont arboré les drapeaux de la RASD et ont scandé des slogans en faveur de l'indépendance du Sahara Occidental, avant d'être dispersé "sauvagement" par les forces de répression marocaines.Les forces d'occupation marocaines ont alors arrêté six personnes : Mohamed Mouradi, Soukeina Moulaye Mohamed Salem, Yaya et sa soeur Najat Moustapha El Kheir Beilal, Moulimnine Enna Dech Totay et Mina Mohamed Si Lehbib Cheikh et ont également saccagé le domicile de Moustapha El Kheir Beilal et torturé des membres la famille, sabotant et détruisant leur bien. A El Aaiun, les forces de répression marocaines ont arrêté le jeune sahraoui, Aziz Mohamed Mouftah, au cours d'une manifestation organisée par des dizaines des citoyens sahraouis appelant à permettre au peuple sahraoui de choisir librement son futur. A Dajla cette fois, la police marocaine a procédé à l'arrestation du citoyen sahraoui, Habib Ahmed Mokhtar, marié et père de neuf enfants, à son domicile et l'ont torturé devant sa famille avant de le conduire dans des conditions inhumaines au commissariat de la police de cette ville puis transféré vers une destination inconnue, a indiqué une source proche de sa famille. En réaction à ses arrestations abusives des dizaines de citoyens sahraouis de Smara ont improvisé un sit-in devant le commissariat de la ville où les jeunes ont été conduits, appelant à leur libération "immédiate et inconditionnelle", qui n'ont commis d'autre délit que celui d'avoir "manifesté pacifiquement leur droit à l'autodétermination et à l'indépendance". Les autorités coloniales marocaines ont été contraintes à libérer les étudiants sahraouis après plusieurs heures de torture, d'interrogation et de menaces d'être transférés à la carcel negra d'El Aaiun de la part des tortionnaires marocains, Badran, Kamal Adi et Rabi.Par ailleurs à Agadir (sud du Maroc) un étudiant sahraoui, Laroussi Mohamed Salem Yahdih alias ( Hadi Laroussi) a été arrêté à la faculté 'Ibn Zohr' de littérature et des sciences humaines par des agents de la milice soutenus par des agents de renseignements marocains, a-t-on indiqué.Auparavant, M. Laroussi, qui a été arrête pour sa participation dans des sit-in organisés par les étudiants sahraouis appelant à l'autodétermination du peuple sahraoui, a été menacé par les agents de renseignement marocains "d'être liquidé en cas de contribution à d'éventuelles manifestations". (SPS)

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home