DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Strict//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd"> Indépendance et Paix pour Le peuple Sahraoui: Sahara occidental Parlement panafricain : «L’UA doit contraindre le Maroc à respecter les résolutions internationales»

Indépendance et Paix pour Le peuple Sahraoui

vendredi, novembre 17, 2006

Sahara occidental Parlement panafricain : «L’UA doit contraindre le Maroc à respecter les résolutions internationales»



Aminatou Haïdar accueillie en “véritable héroïne” à El Ayoun.
“Appel urgent” d’associations de la région d’Aragon à la solidarité avec les réfugiés sahraouis.
Le président de la Commission des Relations internationales au Parlement panafricain (PAP) a recommandé jeudi que l’Union africaine (UA) "contraigne le Maroc à respecter les résolutions internationales" sur le Sahara occidental. "L’incapacité de l’Onu à appliquer le Plan de règlement adopté par le Conseil de sécurité en 1990 va compromettre, voire hypothéquer, l’organisation d’un référendum d’autodétermination au Sahara occidental", a déclaré M. Kante El Hadj Diao, lors de la 6e session du PAP, à Midrand, en Afrique du Sud. M. Diao a déploré que le mandat de la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (Minurso) ait été "renouvelé plus de quinze fois" depuis son déploiement sur le terrain en 1991, "sans qu’elle ne soit en mesure d’accomplir sa mission".L’Onu et la Minurso "n’ont pas encore osé adresser de sérieuses mises en garde contre le Maroc qui, à maintes reprises, a entrepris des actions compromettant le processus de paix au Sahara occidental", a-t-il ajouté. La Minurso "n’a pas été en mesure de réussir sa mission parce que, bien avant qu’elle n’entame ses activités, il y eu des entraves dressées par le Maroc", a-t-il affirmé. Pour ces raisons, "les membres de la Commission recommandent que le Parlement panafricain propose à l’UA de saisir le Conseil de sécurité afin qu’il veille à l’application des résolutions qu’il a lui-même adoptées" pour régler la crise au Sahara occidental, a souligné M. Diao. Il a également préconisé que "l’UA contraigne le Maroc au respect des résolutions des institutions internationales" et exigé des "entrepreneurs étrangers, opérant au Sahara occidental en vertu de contrats signés avec le gouvernement marocain de se retirer" de ce territoire "occupé par le Maroc", a-t-il dit. Il a aussi recommandé au Front Polisario de "continuer à privilégier la voie diplomatique plutôt que militaire, dans la recherche d’une solution à la situation actuelle". La Commission des Relations internationales, de la Coopération et de règlement des conflits a aussi présenté en plénière, un projet de résolution sur le Sahara occidental exigeant sa "décolonisation". Le PAP "lance un appel à la communauté internationale pour qu’elle fasse pression sur le royaume du Maroc, afin qu’il coopère" avec l’Onu en vue de mettre en application la résolution 1495 du Conseil de sécurité, en appui au "Plan Baker", lit-on encore dans le projet de résolution. Les Parlementaires africains proposent également, dans le projet de résolution, d’"étendre le mandat de la Minurso pour prendre en charge la protection des droits de l’homme et trouver les mécanismes pour les garantir".

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home