DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Strict//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd"> Indépendance et Paix pour Le peuple Sahraoui: La détérioration de l'état de santé des prisonniers politiques sahraouis

Indépendance et Paix pour Le peuple Sahraoui

mardi, septembre 26, 2006

La détérioration de l'état de santé des prisonniers politiques sahraouis



Rabat 26/09/2006 Une ONG marocaine de défense des droits de l'homme a manifesté lundi son ''inquiétude'' devant la détérioration de l'état de santé des détenus politiques sahraouis, en grève de la faim, dans trois prisons marocaines, notamment à la "Carcel negra" (prison noire) d'El Aaiun occupée, capitale du Sahara Occidental. L'association marocaine de défense des droits humains (AMDH), a, dans un communiqué de son bureau central, exprimé ''sa très vive préoccupation'' devant la détérioration de l'état de santé des prisonniers sahraouis, en grève de la faim depuis le 4 septembre dernier pour revendiquer notamment l'amélioration de leurs conditions de détention.Les 11 militants sahraouis, dont des défenseurs des droits de l'homme détenus depuis au moins six mois dans les prisons de la ''carcel negra'' d'El Aaiun occupée (Sahara Occidental), à Inzegan et Aït Melloul (Agadir) observent depuis juin dernier des mouvements de grèves cycliques.Leur grève de la faim porte autant sur la dénonciation de ''leurs conditions inhumaines de détention, les harcèlements qu'ils subissent quotidiennement que pour revendiquer leur rassemblement dans une même cellule'', indiquent des défenseurs des droits de l'homme. Leurs revendications portent également sur le statut de prisonniers politiques et leur séparation des détenus de droit commun. L'AMDH a, en outre, appelé les autorités marocaines d'occupation ''à ouvrir un dialogue avec les détenus politiques sahraouis sur leurs revendications'', car, selon cette ONG marocaine, ''la poursuite de la grève de la faim de ces détenus peut attenter à leur santé, sinon à leur droit à la vie''. L'AMDH a, par ailleurs, souligné ''la situation alarmante dans les prisons marocaines'' qui a conduit des détenus à observer plusieurs mouvements de protestation et de grève de la faim, ainsi que le décès de trois prisonniers au cours de ces dernières semaines.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home